Présentation

L’idée est venue de Nicolas Méliet, maire de Lagraulet du Gers, souhaitant développer un projet de lotissement dans sa commune. Soucieux de satisfaire les attentes de qualité de vie de ses futurs acquéreurs en se différenciant des lotissements actuels qui privilégient la rentabilité à la qualité de l’espace, il met en place un vrai réseau de partenaires afin d’insérer au mieux l’habitat au milieu dans lequel il se trouve. Ainsi le lotissement de l’Argenté voit le jour. Fort de son succès auprès des acquéreurs, il décide de créer CNT et se lance dans la vente de terrains à bâtir où ce lotissement est devenu un modèle d’aménagement.
En association avec « arbre et paysage 32 » et dans une démarche qualitative, l’aménagement de nos sites est fait selon les normes suivantes :

- Choix de la parcelle en fonction de l’orientation et de la topographie
- Prise en compte des éléments paysagers existants
- Choix d’un verdissement naturel et bannissement du béton vert
- Préverdissement des lots par des haies mitoyennes (garanties et entretenues 3 ans ) afin de limiter les clôtures minérales
- Espace public d’au moins 15% avec des voies d’accès larges et spacieuses et un espace vert permettant l’échange social des parents et des enfants.

Le lotissement l’Argenté : un modèle d’aménagement

Le lotissement de l’Argenté vu par Bruno Sirven
Chef de projet de l’association Arbre et paysage 32
Construire et habiter en campagne

L’aménagement du lotissement de l’Argenté est une opération exemplaire à plusieurs titres, et témoigne d’une politique volontariste d’accueil dans un territoire rural traditionnel où la modernité et l’avenir trouvent toute leur expression.

Exemplaire, par le choix audacieux du site, ses qualités techniques et esthétiques : une topographie particulièrement adaptée, et un lieu déjà arboré, diffusant une ambiance hors du commun et typiquement armagnacaise dans laquelle le projet est venu tout naturellement s’insérer.

Exemplaire par la conduite de l’opération, animée par la municipalité, par le biais d’un échange très en amont avec l’ensemble des partenaires qui ont pu participer et faire valoir leurs objectifs comme leurs contraintes, bien avant que soit arrêté le projet définitif : géomètres, entrepreneurs, gestionnaire des réseaux et nous-mêmes, arbre et paysages 32, intervenant pour le paysement de l’ensemble, avons été consultés dès le début du projet et avons pu ainsi contribuer à une concertation - certes nécessaire - qui produit aujourd’hui ses meilleurs effets esthétiques et fonctionnels pour les usagers futurs-résidents, mais qui se retrouve finalement dans une économie du coût final des travaux de VRD et de verdissement.

Exemplaire parce que si on associe souvent l’acte de lotir à une opération strictement démographique et commerciale, le soucis de qualité de vie a toujours été un objectif majeur et le résultat témoigne d’un faible surcoût, non déterminant, dans la mise en œuvre d’un tel projet. En terme de géométrie et surtout de verdissement, l’idée toute simple de conserver au mieux et de gérer la végétation existante est un atout non négligeable, d’autant que le milieu, relativement contraignant, interdit de nombreuses dérives paysagistes et élimine en partie les phénomènes de mode, de béton vert, qui touchent quasi-systématiquement la plupart des lotissements de l’hexagone. L’utilisation des haies champêtres composées d’essence variées est un engagement paysager extrêmement fort car elle limite la construction de clôtures minérales, pratique dont la Gascogne est relativement préservée.

Plus encore, le pré-verdissement des lots affirme, par des haies de ceinture et des séparations mitoyennes du même type, l’harmonie de l’ensemble et conforte l’identité du site. Une contrainte apparente pour les acquéreurs qui semblent avoir compris l’enjeu de ces aménagements pour leur confort et la qualité de leur cadre de vie. D’ailleurs le succès de cette opération s’est naturellement traduit par la vente quasi-immédiate de la totalité des lots.

La commune dispose aujourd’hui d’un nouveau lieu parfaitement inséré au cœur de sa campagne.



Réalisation : N124 communication